Les Ecuyers en tournoi à Turin

Le MSF se développe dans les pays voisins à la France et le club Taurus, dont quatre combattants étaient présent à au Tournoi du Marchidial en juin dernier, organisait ce weekend leur première compétition MSF « Torneo Soft Modern Combat Memorial « Claudio Berruto ».

Cinq Écuyers ont répondu à l’invitation pour ce tournoi ouvert aux seniors et vétérans : Pierre-Emmanuel Fabrigli, Baptiste Breuil (junior surclassé en senior), Guillaume Andrieux, Nicolas Lelièvre et Guillaume Greliche. Allan Assailly, lui aussi junior, devait prendre part au déplacement, mais a dû déclarer forfait pour raison de santé.

Après 6h de route et une escale aux alentours de Chambéry pour retrouver nos amis du club Bosses et Rebonds et y dormir quelques heures, l’équipe enfin à Turin au alentour de 9h ce dimanche 17 novembre.

Différentes catégories de combat sont proposées à ce tournoi :

– Épée / bouclier, « novices » (débutants) –> Pierre-Emmanuel et Baptiste
– Épée / bouclier, « experts » –> Nicolas et les deux Guillaume
– Épée / bouclier, féminines
– Épée longue –> Baptiste, Pierre-Emmanuel, Guillaume A.
– Sabre –> tous nos Écuyers
– MSF Hard –> Nicolas

A noter aussi que les phases de poules sont sévères : seul 1 combattant se qualifie pour les phases finales ! Pas le droit à l’erreur…

Nous retrouvons sur place quatre de nos amis parisiens de la Salle d’Armes Escrime Ancienne. Le groupe français compte aussi un représentant du club Bosses et Rebonds.

La fatigue de la courte nuit laisse vite place à la motivation avec nos deux novices qui se préparent à entrer en lice en épée bouclier. Bien que mal partis en perdant tous les deux leur premier match, ils se rattrapent en enchaînant de beaux combats par la suite.
Pierre-Emmanuel termine deuxième de sa poule et est éliminé. Baptiste profite de la défaite de son premier adversaire pour lui passer devant au goal-average et de terminer ainsi premier de sa poule.

Baptiste perd son combat en demi-finale mais se rattrape admirablement en petite-finale en battant un combattant Italien et en remportant ainsi sa toute première médaille en MSF, qui plus est en surclassement chez les seniors, et en ouvrant le compteur du club sur cette compétition.


C’est maintenant au tour de nos trois combattants confirmés d’entrer en lice.
Les combats sont engagés, les coups d’épées pleuvent sur boucliers, les casques et les corps… encaissent, en bleuissant parfois !

Nos adversaires Italiens sont quasiment tous actifs dans le combat en armure, ils pratiquent le MSF dans le cadre de leurs entraînements. A plusieurs reprises les arbitres sont obligés d’arrêter un combat parce qu’un combattant se lance dans une prise de corps à corps ! Les réflexes sont tenaces 🙂 et le physique est mis à rude épreuve. Beaucoup de point sont gagnés de part et d’autre en luttant et poussant son adversaire en dehors de la lice. Les Écuyers se mettent au niveau et sortent les muscles !


Mais le physique ne fait pas tout et l’enseignement développé en France porte ses fruits face à des Italiens principalement formés aux techniques russes. Les Écuyers remportent de belles victoires, mais seul Guillaume A. sort des poules et se qualifie en finale, qu’il perdra contre Paul Antoine, de la Salle d’Armes Escrime Ancienne.


Le temps file et il est déjà l’heure de passer à l’épée longue, où seuls trois de nos Écuyers sont alignés, les deux autres préférant se réserver pour les autres armes qui les attendent.

En lice, Pierre-Emmanuel prend énormément de plaisir à combattre contre un parisien jusqu’à en rire en plein assaut, malgré qu’il s’en prenne plein la tête.

Le plus jeune de notre équipe tombe, quant à lui, dans une poule très compliquée. La distinction « novices / experts » n’est pas appliquée en épée longue (faute d’effectif suffisant) et Baptiste doit faire face à trois combattants très costauds, qui sont sans pitiés. Après un combat contre un golgoth faisant — littéralement — deux fois son poids, son entraîneur prend la décision de le retirer de la compétition : ces combats ne sont pas formateurs et le risque de blessure n’est pas nul.

Il faudra d’ailleurs à Baptiste de longues minutes pour se remettre de sa dernière opposition :

Le dernier de nos Écuyers dans cette catégorie est notre président, Guillaume A., qui contre toute attente se retrouve en finale. Finale qu’il remporte contre le jeune Solen Roussel (lui aussi junior surclassé pour ce tournoi), du club savoyard Bosses et Rebonds.


La compétition a déjà pris beaucoup de retard, les organisateurs préfèrent donc avancer les combats de Modern Sword Fighting Hard avant le sabre.

Le MSF Hard est une catégorie d’arme plus complète, proche du full contact, et donc plus compliqué dans laquelle coups de poings, de pieds, de boucliers, ainsi que les mises à terre avec domination viennent agrémenter les simples coups d’épées.

Un seul de nos Écuyers est présenté dans cette catégorie: Nicolas. Avec peu d’expériences dans ce domaine, il parvient tout de même à tenir le coup jusqu’à la fin du combat, subissant mais avec vaillance et honneur. Il se souviendra quand même d’un grand nombre de coups de bouclier dans le casque qui l’ont bien fait reculer.


Enfin, la dernière catégorie d’arme est annoncée : le sabre.

Plus proche de l’escrime olympique, le sabre est moins physique car les combattants s’arrêtent à chaque touche marquée. Nos cinq écuyers entrent en lice, la fatigue de la journée se fait ressentir, Pierre-Emmanuel doit même combattre en gaucher à cause d’un pouce blessé.

Les combats s’enchaînent et trois Écuyers sur cinq sortent des poules !

Après de beaux combats de phase finale, c’est un podium 100% Écuyers qui clôt la compétition. Une superbe fin de journée.


Au final, les Écuyers ont remporté deux médailles de bronze, deux médailles d’argent et deux médailles d’or :

Baptiste Breuil, médaille de bronze en épée / bouclier novice :

Guillaume Andrieux, médaille d’argent en épée / bouclier expert :

Guillaume Andrieux, médaille d’or en épée longue :

Guillaume Greliche, médaille d’or en sabre,
Nicolas Lelièvre, médaille d’argent en sabre,
Guillaume Andrieux, médaille de bronze en sabre
:

Une petite pensée quand même à P.E., notre valeureux Écuyer qui ne revient pas avec de médaille mais avec une belle première expérience en compétition et plein de beaux souvenirs.

Après une dernière photo de groupe des médaillés, une douche et un repas rapidement pris à Turin, il est déjà 22h30 et nous repartons pour 6h de route en direction des volcans auvergnats.

Un énorme merci à Thomas Magnifico, le Président du club local Taurus Medieval Fighting Club et toute son équipe pour l’organisation de cette première compétition en Italie.

Le salut confraternel aux combattants de la Salle d’Armes, Romain, Dany, Paul, Arthur, avec qui nous avons passé une très belle journée à nous supporter, à nous aider, et à nous affronter.

Respect à Solen, du club Bosses et Rebond que nous avions embarqué avec nous pour ce tournoi et qui a bien fait de venir.

Vivement l’an prochain !


Les résultats complets :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *