Pierre Beauger

Originaire de Montaigut-le-Blanc, je partage ici mes expériences médiévales.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous le savez depuis la lecture de l’article sur Guillaume de Murol : l’Auvergne était terre viticole au moyen-âge. Aujourd’hui elle tente de le redevenir… notamment grâce à des gens comme Pierre Beauger et leurs vin « extraterrestre » dixit Frédéric Truchon dans Vortex du Gosier.

Montaigut-le-Blanc notamment et les autres villages de la couze Chambon et de la couze Pavin gardent la mémoire de cette activité viticole : les coteaux de ces deux vallées sont équipés de murets en pierre, vestige des anciennes terrasses sur lesquels était cultivé le raisin.

histoire-vin-moyen-age

Inexistante pendant la période gallo-romaine (on a retrouvé d’importantes traces de commerce de vin, mais pas de production), débutant seulement au cours du bas moyen-âge, la culture en Auvergne connaît une période faste entre le XVIe et le XIXe siècle. Henri IV puis Louis XIV étaient de grands amateurs des vins d’Auvergne. La communication et le commerce facilité par les routes fluviales a permis l’export en masse vers Paris et ainsi gagner la reconnaissance de la haute société.

Saint Verny est le saint patron des vignerons en Franche-Comté depuis le XVIe siècle. Son culte arrive en Auvergne un siècle plus tard.

Quand il faut à son rôle protecteur, Saint Verny peut-être puni par les vignerons : sa statue est retournée face contre mur, immergée dans la fontaine du village ou encore fouettée avec des orties !

220px-marchands_de_vin_xve

Peu avant 1890, le Puy-de-Dôme est le troisième plus gros producteur de vin en France : 45 000 hectares de vigne sont plantés (c’est plus que le domaine actuel du Beaujolais !) mais comme souvent, quantité et qualité ne font pas bon ménage : à la fin du XIXe siècle, la réputation des vins d’Auvergne commençait à s’étioler.
Le coup d’arrêt final fût donné par le phylloxera à la fin du XIXe siècle qui décima l’ensemble de la culture viticole auvergnate et jeta un voile sur la glorieuse histoire passée.

auvergne_vendangeur_et_vendangeuse

Un lente reprise est amorcée après la seconde guerre mondiale jusqu’à ce que l’appellation d’origine contrôlé « Côté d’Auvergne » soit acquise en 2011, après être passé par d’autres labels dès les années 1950.

Aujourd’hui, la zone AOC (dont ne fait pas partie Montaigut-le-Blanc) représente 350 hectares. On est bien loin de la puissance productrice d’antan ! A défaut de faire de la quantité, les nouveaux vignerons auvergnats cherchent à se distinguer par la qualité et une approche originale.

C’est le cas de Pierre Beauger, vigneron montacutin qui a l’honneur depuis le 13 mars d’un article sur le blog Vortex du Gossier :

http://vortexdugosier.blogspot.fr/2015/03/mars-attacks.html

img_1640

Frédéric Truchon y raconte sa découverte de la dernière cuvée de Pierre Beauger : « Mais voilà, hier dans ma cuisine, coïncidence troublante et extraordinaire, j’ai vraiment croisé un OVNI, une bouteille étrange qui semblait venir d’une autre planète. Un vin à la couleur jaune foncé orange clair, légèrement trouble. Une vraie bombe. Un vin étonnant, détonnant, incroyable. C’était vraiment très très bon. Cette bouteille, au nom curieux, « Hail’Ectro Choc » a été produite par Pierre Beauger. »

Je vous laisse découvrir l’article complet par les liens plus haut (que je vous remets ici parce que je suis sympa).

Et puis, si jamais l’envie vous prend de vouloir venir déguster ces vins originaux, sachez que Pierre Beauger gère aussi un gîte ! A découvrir ici : http://www.gite-vigneron-nature.com/

gite_vigneron_de_pierre_beauger-lespreuxmontacutins-fr_

Et puis, pour terminer, élargissons notre centre d’intérêt montacutin-centré pour signaler qu’il existe d’autres vignerons auvergnats qui travaillent à redonner ses lettres de noblesse à notre culture viticole ! Vous les retrouverez (liste non exhaustive) sur cet autre billet du Vortex du Gosier.

 

Sieur Guillaume

Sieur Guillaume

Originaire de Montaigut-le-Blanc, je partage ici mes expériences médiévales.
Sieur Guillaume

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Login with your Social ID

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *